[31-05] NAPALM DEATH @ SECRET PLACE - 34

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[31-05] NAPALM DEATH @ SECRET PLACE - 34

Message  toutafond le Jeu 2 Fév - 20:09

Jeudi 31 mai – 20h00 – SECRET PLACE –
15 ANS TOUT A FOND !

NAPALM DEATH
(Grindcore - UK)
Napalm Death a beau être le premier groupe de death métal aux Etats-Unis, c’est pourtant à la campagne anglaise que le groupe voit le jour au début des années 1980. Après cinq démos, le groupe créé son propre label, Earache, et enregistre un premier album : Scum. Format atypique : l’album ne comprend pas moins de 28 titres. Première tournée nord-américaine et premier succès d’estime. Scum s’écoule bien et Napalm Death séduit les teenagers des Etats-Unis. Harmony Corruption, en 1990, Utopia Banisher en 1992 et Fear. Emptiness, Despair en 1994 voient Napalm Death se délier progressivement de ses influences punk pour évoluer pour un registre grind frôlant souvent le death métal. La formation n’abrite d’ailleurs plus aucun des membres originels car ces derniers ont choisi d’évoluer dans d’autres groupes comme Carcass, Cathedral ou Goldflesh. Désomais, c’est aux côtés de groupes de death ou de black métal comme Obituary, Sepultura ou Entombed que se produit Napalm Death. En 1997, Inside the Torn Apart les consacre définitivement comme un groupe de deathgrind à part entière. Le groupe n’hésite pas à recourir à des textes grinçants, emplis d’humour noir, assez peu présents dans la galaxie habituelle du death métal. De toute façon et qu’elle qu’en soit le line-up, Napalm Death n’a jamais caché tout ce qu’il devait à Jello Biafra et lui rend d’ailleurs hommage au travers d’une reprise de « Nazi Punks Fuck Off ». C’est également à cette époque que le groupe acquiert une line up quasi définitive avec Greenway au chant, Pintado et Harris à la guitare, Shane Embury à la basse et Danny Herrera à la batterie. En 2004, trop malade pour poursuivre sa carrière, Pintado annonce son départ définitif avant de s’envoler pour les Pays-Bas où il décède en 2006. Il n’est pas remplacé, Napalm Death décide alors d’évoluer désormais avec le seul Mitch Harris à la guitare. Smear Campaign, en 2006, accueille un peu de féminité avec la présence sur quelques titres de la chanteuse de The Gathering. Le World Domination Tour qui s’ensuit en 2007 et 2008 annonce la sortie imminente d’un nouvel album studio. C’est chose faite en 2009 avec Time Waits for No Slaves, qui, vingt-deux ans après Scum, confirme la vitalité de ce groupe d’ancêtres - encore verts - du grindcore.
http://www.myspace.com/napalmdeath

toutafond
Arrivé(e) au fond du trou, il/elle creuse

Nombre de messages : 359
Age : 44
Date d'inscription : 16/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum